L’éducation du chiot

L'arrivée au foyer

La visite vétérinaire post-achat :

Le parcours classique du chiot suit généralement le schéma suivant :

Eleveur → Nouvel acquéreur → Vétérinaire pour la visite post-achat.

Cette visite post-achat n'est pas obligatoire mais vivement conseillée, car elle permet au vétérinaire d'ausculter le chiot en vue de dépister une pathologie potentielle y compris comportementale. Mais c'est aussi l'occasion de donner quelques conseils d'entretien et d'éducation du chiot.


Le parcours idéal devrait suivre systématiquement le schéma suivant :


Eleveur → Nouvel acquéreur → Vétérinaire → Educateur canin.


Dans ce cas, l'éducateur sera à même de dépister les défaillances comportementales s'il y en a et pourra commencer une éducation précoce adaptée au caractère individuel du chiot.


Voici quelques tests et conseils très pertinents que préconise le Dr Emilie Rosset à l'attention des vétérinaires pour cette première visite post-achat.

*A la première consultation vaccinale, un ensemble de questions permet déjà de détecter s'il y a un risque de syndrome de privation :

le chiot semble-t-il peureux ?

qu’est-ce qu’il lui fait peur ?

est-ce que les stimuli qui l’effraient présentent une intensité exceptionnelle ou modérée?

est-il capable de s’adapter rapidement à un nouveau bruit, à une nouvelle situation ?

A deux mois, la capacité de récupération est encore bonne, il faut donc agir vite.

Le praticien peut alors conseiller, afin d’améliorer et d’entretenir la capacité adaptative du chiot, qu’on lui présente fréquemment et dans de bonnes conditions, des stimuli variés par leur nature et leur intensité.

Pour éviter d’engendrer des réactions de peur, il faudra adapter l’intensités des stimuli aux capacités du chiot, ne pas le punir et lui laisser une possibilité d’évitement.

Les erreurs à éviter avec son chiot


Il peut arriver que des éleveurs ou des vétérinaires prodiguent des conseils d'éducation allant à l'encontre des notions comportementales d'éducation. Parfois aussi les nouveaux acquéreurs peuvent mal interpréter des conseils pertinents prodigués par des éleveurs ou des vétérinaires.

Les erreurs à ne pas commettre

Ne pas sortir le chiot tant qu'il n'a pas fini sa primo-vaccination c'est-à dire environs 3 mois et demi : Ici encore nous pouvons nous référer à la thèse du Dr Emilie Rosset :


"Même si placer des chiots non correctement vacciné dans un environnement plus ou moins infecté semble dangereux, on sait qu’isoler des jeunes chiots totalement, jusqu’à l’âge où la protection vaccinale est efficace, est risqué au niveau comportemental. Parallèlement, les conseils du vétérinaire, dans un sens ou dans l’autre, engagent sa responsabilité (VIEIRA 2003)


Il peut arriver que des éleveurs ou des vétérinaires prodiguent des conseils d'éducation allant à l'encontre des notions comportementales d'éducation. Parfois aussi les nouveaux acquéreurs peuvent mal interpréter des conseils pertinents prodigués par des éleveurs ou des vétérinaires.

Ne pas emmener le chiot à l'éducation canine avant l'âge de…


Malheureusement et malgré tout ce que l'on puisse penser cette idée qu'il ne faut commencer l'education canine qu'à un âge trop tardif, est encore bien ancrée dans les esprits et nous devons la combattre.

 

Surprotéger le chiot en le privant de contact avec ses congénères

 

Même si les conseils de l'éleveur ou du vétérinaire peuvent aller dans le bon sens sur ce point, il arrive quand même souvent que certaines personnes privent leurs jeunes chiots de contacts avec leurs congénères, ils procèdent alors à un processus de désocialisation.

La propreté du chiot

Concernant la propreté, quelques conseils simples peuvent aider le nouvel acquéreur à éduquer un chiot à la propreté en respectant les aptitudes naturelles des chiens à la propreté. Mais dans certains cas ce problème peut se révéler plus complexe, comme par exemple lorsque le chiot a été habitué dès sa prime jeunesse à évoluer parmi les excréments.


Sachant que les chiens sont naturellement propres puisque dans la nature ils sortent de la tanière pour faire leurs besoins nous devons tirer profit de ces aptitudes naturelles.


Habituellement, les nouveaux acquéreurs lâchent leur chiot dans le salon dès qu'ils arrivent à la maison. Le chiot n'a alors qu'une envie après s'être retenu durant tout le trajet dans la voiture, c'est de pouvoir s'éliminer alors il cherche un endroit pour faire ses besoins et généralement cela se passe en plein milieu du salon.


Les éleveurs doivent donc conseiller aux nouveaux acquéreurs, de laisser le chiot à l'endroit qu'ils auront défini pour ses besoins, jusqu’à ce qu'il s'exécute. Ils pourront alors faire entre le chiot et le laisser découvrir sa nouvelle maison.


Par la suite les maitres n'auront plus qu'à surveiller les signaux précurseurs qui précèdent le comportement éliminatoire dans les moments les plus propices, c'est-à-dire :


- Après avoir mangé et bu,

- Après une sieste ou au réveil du matin,

- Après une promenade ou une période de jeux.


Les signaux précurseurs sont :


le chiot renifle le sol et tourne en rond,

il donne l'impression de chercher quelque chose,

il cherche à sortir,

il peut se mettre à gémir et couiner…

Il faut savoir que généralement le chiot souhaite retourner au même endroit dans lequel il a fait la première fois

Quand commencer l'éducation du chiot?

Plus tôt vous commencerez l'éducation, mieux ce sera.


L'éducation commence donc dès son arrivée au foyer, assisté d'un professionnel du domaine, car les nouveaux maîtres vont forcément mettre en place des procédures éducatives, mais le problème c'est qu'elles ne seront pas toujours adaptées à leur nouveau chiot.


A savoir qu'il n'existe aucun principe éducatif standard ou transposable d'un chien à un autre.


Ce qui fonctionnait avec Médor, ne fonctionnera pas forcement avec Bobby.

Que peut-on enseigner aux jeunes chiens

De 6 semaines à 4 mois:


Education à la propreté

Exercices d’obéissance

Détachement – Attachement (homme – jouets)

Apprentissage de la cohabitation (interdits)

Délimitations territoriales

Hiérarchisation

Autocontrôles

Socialisation intra et interspécifique

Prévention des phobies (acoustiques et situations diverses)

Phases de jeux

Rendez-vous:

Pour prendre rendez-vous ou recevoir plus d'informations, contactez-nous au

06.50.65.11.56

Vous pouvez me contacter (en laissant un message vocal si je ne suis pas joignable) aux jours et heures suivants :

Du lundi au samedi de 8h00 à 19h00

 

Au vu de l'organisation des cours, les chiens agressifs et non sociables ne sont plus pris en charge

Cours collectif

Prochain cours collectif organisé le dimanche 4 decembre à 14h. Rendez vous au parking du lac de la bordette de la forêt de Bouconne.

Uniquement sur inscription

A bientôt

Balades

Balade organisée le dimanche 4 decembre à 15h30. Rendez vous au parking du lac de la bordette de la forêt de Bouconne.

Uniquement sur inscription

A bientôt

Bénéficiez de 5 euros de remise sur votre première commande en tapant le code parrainage :

Anthony Paul

Nous recommandons

cani'cat
Cani'cat est une entreprise familiale située à Saint Simon

 

 

 

Crackers au thon et à la levure de bière

- 1 petite boîte de thon au naturel

- 125g de chapelure

- 30g de farine d’épeautre

- 2 cuillère à soupe d’huile de tournesol ou d’huile d’olive

- 1 blanc d’oeuf

- 1 à 2 petites cuillères de levure de bière

Sans oublier de la farine pour le plan de travail.

Mélanger et mixer les ingrédients entre eux jusqu'à l’obtention d’une pâte lisse. Ne pas hésiter à laisser le jus de la boîte de thon, voire à ajouter un peu d’eau à la préparation si besoin.

Préchauffer le four à 180°C.

Sur votre plan de travail enfariné, abaisser la pâtée à environ 0,5 cm d’épaisseur.

Avec un couteau, tailler des petits crackers arrondis ou en losange ou via un emporte-pièce.

Recouvrir la plaque du four avec du papier sulfurisé et y déposer les crackers.

Faire cuire au four environ 15 à 20 min puis les laisser refroidir et sécher en douceur.

→ Pour la conservation des friandises, celles-ci se conserveront au réfrigérateur une dizaine de jours et 2 à 3 mois au congélateur.

 

Antipuces pour chiens

Préparez ce mélange dans une fiole:

- Huile essentielle de lavande officinale (5 gouttes)

- Huile essentielle de géranuim rosat (5 gouttes)


Répartissez le tout sur le pelage en différents points et sur son collier, matin et soir, 2 fois par semaine.

 

 

Version imprimable | Plan du site
© PAUL Anthony Spécialiste de l'education et du comportement canin

Appel

Email